Les moyens d'action

LE JARDIN MÉDIÉVAL

« Candide, sous la plume de Voltaire, nous dit : « Il nous faut cultiver notre jardin »… ainsi conclue-t-il son récit en nous donnant une magnifique leçon de vie… »

 

Par amour pour l’histoire, le jardin, les plantes, la cuisine…  deux passionnés élaborent des jardins médiévaux, pérennes ou éphémères qui peuvent venir s’implanter dans votre site, votre ville, jardin… : Armelle Corbier, spécialiste des plantes et fondatrice de la compagnie Virges Armes et Fabian Müllers, historien et spécialiste de la cuisine au moyen âge

 

Créer un jardin médiéval est une gageure. Cela nécessite une année entière de préparation. Elaboration des plans, fabrication des plessis en châtaigner, préparation des plantes… De plus, il faut chaque fois l’adapter en fonction de la topographie de son lieu d’implantation future. Ce qui nécessite d’adapter en permanence ses structures ou d’en créer de nouvelles.

 

Dans sa configuration optimale, le jardin est divisé en 4 espaces distincts, chacun faisant entre 50 et 100 m² :

 

- Le verger, qui est également un espace d’agrément. On y trouve plusieurs fruitiers, mais également une tente médiévale, un auvent avec du mobilier pour les visiteurs souhaitant se prendre en photo dans un beau décorum, au cœur du jardin.

- Le jardin des simples, avec toutes les simples médecines. On y trouve toutes les plantes ayant des vertus médicinales, cultivées dans les monastères. Certaines, connues encore de nos jours nous réservent des surprises quant à leur utilisation.

- L’Hortus, qui comporte toutes les plantes condimentaires et les légumineuses. Aussi bien les essences continentales que les essences orientales que les échanges commerciaux (dont les croisades) nous ont permis de découvrir, puis d’acclimater.

- Le jardin des aromatiques, où l’on trouvera les plantes tinctoriales et les parfums. Ces plantes sont utilisées en cosmétique ou par les artisans.

 

SOURCES HISTORIQUES PRINCIPALES :

 

- plans de l’Abbaye de St Gall,

- Cartulaire de Villis, Tacuinum Sanitatis,

- les écrits d’Hildegarde von Bingen

- Livre d’heure de la Duchesse Anne de Bretagne

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

- L’Herbier de Ste Hildegarde, Marc Mègemont

- Trésors de la Table Médiévale, Kilij el Tabkh, 2 tomes

-  "Se soigner en l'An mil" de Armelle Corbier